Accueil > Site de l’école Sayad. > Archives > 2013-2014 > L’élémentaire > 5- CM1/CM2 de Joël Smith et Cécilia Pirès. > Poésies

Poésies

Dernier ajout : 22 mai 2014.

Articles de cette rubrique

  • La Java des bombes atomiques

    22 mai 2014

    Mon oncle un fameux bricoleur Faisait en amateur des bombes atomiques Sans avoir jamais rien appris C’était un vrai génie question travaux pratiques Il s’enfermait toute la journée Au fond de son atelier pour faire ses expériences Et le soir il rentrait chez nous Et nous mettait en transes En nous racontant tout : “Pour fabriquer une bombe “A” Mes enfants croyez-moi C’est vraiment de la tarte La question du détonateur Se résout en un quart d’heure C’est de celles qu’on écarte En ce qui concerne la (...)

  • Cent mille hommes, criblés d’obus et de mitraille

    5 mai 2014

    Cent mille hommes, criblés d’obus et de mitraille,
    Cent mille hommes, couchés sur un champ de bataille,
    Tombés pour leur pays par leur mort agrandi,
    Comme on tombe à Fleurus, comme on tombe à Lodi,
    Cent mille ardents soldats, héros et non victimes,
    Morts dans un tourbillon d’évènements sublimes,
    D’où prend son vol la fière et blanche Liberté,
    Sont un malheur moins grand pour la société,
    Sont pour l’humanité, qui sur le vrai se fonde,
    Une calamité moins haute et moins profonde,
    Un coup moins (...)

  • Demain, dès l’aube...

    28 avril 2014, par Joël Smith

    Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
    Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
    J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
    Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.
    Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
    Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
    Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
    Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.
    Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
    Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
    Et quand (...)

  • La besace

    24 mars 2014

    Jupiter dit un jour : "Que tout ce qui respire S’en vienne comparaître aux pieds de ma grandeur : Si dans son composé quelqu’un trouve à redire, Il peut le déclarer sans peur ; Je mettrai remède à la chose. Venez, Singe ; parlez le premier, et pour cause. Voyez ces animaux, faites comparaison De leurs beautés avec les vôtres. Etes-vous satisfait ? - Moi ? dit-il, pourquoi non ? N’ai-je pas quatre pieds aussi bien que les autres ? Mon portrait jusqu’ici ne m’a rien reproché ; Mais pour mon frère (...)

  • Le petit cheval

    19 mars 2014

    Le p’tit ch’val dans le mauvais temps
    Qu’il avait donc du courage
    C’était un petit cheval blanc
    Tous derrière, tous derrière
    C’était un petit cheval blanc
    Tous derrière et lui devant.
    Il n’y avait jamais de beau temps
    Dans ce pauvre paysage
    Il n’y avait jamais de printemps
    Ni derrière, ni derrière
    Il n’y avait jamais de printemps
    Ni derrière ni devant.
    Mais toujours il était content
    Menant les gars du village
    À travers la pluie noire des champs
    Tous derrière, tous derrière
    À travers la pluie (...)

0 | 5

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0